D’où rayonne la nuit, titre emprunté à un poème de Victor Hugo, raconte comment Molière et Lully ont inventé la comédie-ballet. Sous la forme d’un impromptu musical, cette création signée Yoann Gasiorowski est aussi improbable qu’explosive. Encore une fois, la troupe de la Comédie Française nous épate par son talent et sa modernité. 

Oxymore évocateur

Dans le charmant Studio-Théâtre sous la Pyramide du Louvre, on s’attendait davantage à une soirée classique. Molière et Lully, ces deux génies, ont accordé leurs violons pour créer un genre nouveau : la comédie-ballet. Eric Ruf a confié au jeune Yoann Gasiorowski la difficile tâche de mettre en musique cette rencontre entre Molière et Lully, les deux « Jean-Baptiste ». D’où rayonne la nuit, est un « oxymore évocateur » dit Yoann Gasiorowski, « de la relation ambivalente qu’entretenaient Molière et Lully« . Le thème est tout trouvé, il fallait laisser place à la créativité, d’où l’idée d’un impromptu. Les comédiens du Français nous transportent dans ce qui s’apparente presque à un spectacle d’improvisation. Des prémices de la rencontre à la dispute qui mettra fin à la relation entre Molière et Lully, on vit des années en une heure chrono. La pièce évoque leur première collaboration, en 1661 pour la fête donnée par Fouquet dans son château. Trois ans plus tard, c’est le Roi Soleil lui-même qui ordonne la création de comédies-ballets pour la Cour. 

Molière en jogging 

Le ton est décalé, plein d’humour. Birane Ba est un Molière décontracté en sweat-jogging. Elissa Alloula interprète un Lully aux allures de rockstar (ou de baroque-star). Elsa Lepoivre et Serge Bagdassarian sont toujours aussi délicieux (rappelons la grâce d’Elsa Lepoivre et l’excentrisme de Serge Bagdassarian dans Mais Quelle Comédie ! dans laquelle on découvrait aussi les coulisses du recrutement de Yoann Gasiorowski). Le sujet aurait pu être poussiéreux, il est pourtant presque plus moderne qu’un TikTok. Sans changement de décor, on est transportés dans les jardins de Chambord face à un concert d’électro qui n’aurait rien à envier à Tomorrowland. En définitive, tout y est dans ce spectacle : de la modernité, de l’humour et beaucoup de style. A voir absolument au Studio Théâtre de la Comédie Française. 

D’où rayonne la nuit (Molière-Lully, impromptu musical)
Au studio Théâtre de la Comédie Française jusqu’au 6 mars 
Avec Elsa Lepoivre, Serge Bagdassarian, Yoann Gasiorowski, Birane Ba, Elissa Alloula, Claïna Clavaron