Jouer Homère avec humour et audace. C’est le pari réussi de Pauline Bayle qui adapte et met en scène l’Iliade et l’Odyssée, deux monuments de la Grèce antique. Qui aurait cru qu’Homère pouvait faire rire des enfants ? (ou rire tout court). C’est pourtant chose faite avec cette épopée aussi drôle qu’audacieuse.

Combien de bateaux avez-vous ?

A peine arrivé à la Scala, on attend. On attend que la porte s’ouvre pour accéder à la salle de spectacle et s’installer tranquillement. Le temps passe, puis on entend des cris. Agamemnon et Achille dévalent les escaliers en hurlant. Achille ne veut pas partir en guerre contre les Troyens. Agamemnon lui présente pourtant son armée (nous, les spectateurs), il interpelle les visiteurs, les enfants : « Combien de bateaux avez-vous avec vous ? ». Rires. On ne s’attendait pas à ce que la pièce débute avant même d’être assis. Mise en bouche réussie : Pauline Bayle a fait fort.

Casser les codes

Dans la salle, deux listes se font face et rappellent aux spectateurs qui sont les grecs et qui sont les troyens (on remercie d’ailleurs chaleureusement Pauline Bayle d’avoir pensé à nous, pauvre mortels !). Dans l’Illiade, deux lieux : le champ de bataille d’un côté, où s’affrontent Grecs et Troyens, l’Olympe de l’autre, où se chamaillent les dieux grecs. Deux registres également : dans le monde des mortels, le ton est sérieux, les personnages (qu’on ne cite plus mais quand même : Achille, Agamemnon, Hector…) sont sévères. Sur l’Olympe, les Dieux sont fantasques voire teintés de ridicule. Chacun affublé d’un attribut (un collier « éclair » pour Zeus, une casquette à l’envers pour Poséidon ou encore un bikini pour Hera), ils se prête à une guerre d’ego qui a tous les traits d’un vaudeville. Pas de doute, la jeune et prometteuse metteur en scène casse les codes.

L’Iliade – mes par Pauline Bayle – Crédit photo : Blandine Soulage

Les Dieux ont du talent

C’est un spectacle qui séduit par son audace, sa créativité mais aussi et surtout par la justesse et la rigueur des comédiens. Sur scène ils sont cinq et interprètent un éventail de personnages. Ils sont à la fois grecs et troyens, mortels et dieux. Ils alternent entre cruelles scènes de guerre et petites saynètes légères. Les femmes jouent des hommes vice-versa. Tous habillés d’un gris morose, ils parviennent à transmettre des émotions multiples. Ces mortels et Dieux ont du talent, en plus d’être des héros. Des héros braves et valeureux, dont le courage est symbolisé par des paillettes ou par du sang. Des héros qui, derrière leur désir de guerre et de vengeance, sont parfois frères ennemis. Toute la force de l’adaptation de Pauline Bayle, c’est aussi de faire ressortir les moments les plus forts des textes d’Homère. Un spectacle plein d’audace qui remet au goût du jour un monument de la littérature classique. A voir absolument.

Pauline Bayle a reçu le prix « Révélation théâtrale » du Syndicat de la critique en juin 2018

Iliade + Odyssée
d’après Homère adaptation et mise en scène Pauline Bayle
A voir jusqu’au 2 juin à la Scala