Il se tient là, debout au milieu de ce décor apocalyptique. Entre une épave de bateau et une vieille carrosserie. Patrick Declerck a suivi pendant plus de quinze ans les clochards de Paris. Psychanalyste, il ouvre au Centre d’Accueil et de Soins Hospitalier de Nanterre la première consultation d’écoute destinée aux SDF. De cette expérience, il tirera son livre Les Naufragés. C’est lui (interprété par François Cottrelle) qui, pendant une heure, nous raconte les tragiques destins des SDF dont il a croisé le chemin.

De ces misérables, il retient l’odeur de la crasse, des vêtements délabrés et le goût du mauvais vin. Mais il retient également les tristes histoires, l’anonymat de ces gens qui meurent d’hypothermie en plein été parce que le mois d’août ce n’est pas le mois de l’aide sociale. Il se souvient de son ami Patrick, parti en réinsertion professionnelle avant de sombrer de nouveau.

Emmanuel Meirieu signe une mise en scène qui aurait pu paraître simple : un homme raconte une histoire, rien de plus. Mais cet homme nous lit Les Naufragés dans un spectacle totalement immersif. Usant de procédés scéniques et cinématographiques, Emmanuel Meirieu nous transporte dans ce puissant témoignage. On écoute avec attention le récit tragique des nuits passées au centre d’hébergement de Nanterre.

« J’ai voulu pour ces hommes fracassés, sans paroles, sans histoires, sans traces, ériger une sorte de monument. »

Emmanuel Meirieu, metteur en scène

Texte puissant et brillamment mis en scène, Les Naufragés est un témoignage poignant sur ceux dont on oublie parfois trop l’existence.

Les Naufragés au Théâtre des Bouffes du Nord
D’après le roman Les naufragés, Avec les clochards de Paris de Patrick Declerck
Mise en scène Emmanuel Meirieu