Mauvaise nuit d’ivresse au Théâtre Michel

nuit-divresse-afficheTout oppose Simone et Jacques qui se rencontrent par hasard en fin de soirée dans un bar désert de la Gare de l’Est. Lui est un présentateur vedette un peu ringard, et elle, une fille paumée, haute en couleurs et très naïve qui ne reconnaît pas l’animateur. Le serveur, aussi collant que bavard, fan de Jacques, n’éprouvera aucune gêne à s’imposer au cœur de ce couple improbable. L’alcool aidant, Simone et Jacques vont, sans s’en rendre compte, se rapprocher. Beaucoup… Un peu trop même… Mais après une telle nuit d’ivresse, le réveil dans l’appartement de Jacques sera forcément difficile, mémorable et explosif ! … Il ne se souvient de rien, ni qui est cette fille survoltée et amoureuse installée chez lui, ni même d’avoir donné son adresse au barman qui évidemment ne loupe pas l’occasion de débarquer ! …

Une pièce de Josiane Balasko
Avec Elisabeth Buffet, Denis Maréchal
Théâtre Michel jusqu’au 3 septembre 2016 


Ecrite par Josiane Balasko, Nuit d’ivresse raconte la rencontre improbable entre un animateur de télévision (Denis Maréchal) et une alcoolique anciennement incarcérée (Elisabeth Buffet) pour d’obscures raisons. La mayonnaise ne prend pas, dès les premières minutes du spectacle, les gestes sont grossiers et les dialogues vulgaires. Les personnages eux, frôlent la caricature. L’histoire n’avance pas, les dialogues sont longs et pourtant, la salle rit (sauf moi). A en croire l’hilarité des spectateurs, la pièce conviendra à un certain public friand de mauvaises comédies de boulevard. Le deuxième acte de la pièce est un peu plus dynamique, mais malgré tout, le spectacle est long. On retiendra quand même de jolis décors signés Dominique Guillo et Sébastien Barbaud, pour faire remonter la note de ce mauvais boulevard…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *