Alimentation générale : des zombies envahissent le théâtre des Béliers

En quelques heures, Paris est envahie par les zombies. Karen doit prendre la fuite. Avec d’autres survivants, elle trouve refuge dans le sous-sol d’une épicerie, Chez Driss Alimentation Générale.

Lieu : Théâtre des Béliers
Dates : à partir du 15 mars 2017
Une pièce de :  Denis Baronnet et Ronan Yvon
Mise en scène : Frédéric Thibault
Avec : Philippe Bérodot, Ariane Brousse, Martin Darondeau, Nathalie Mann, Ariane Mourier, Ghita Serraj

Attention, ceci n’est pas une pièce de théâtre comme les autres ! Tout juste avant le final de la saison 7 de The Walking Dead, Alimentation Générale ravira les fanatiques d’attaques de zombies. Du sous-sol obscure d’une petite épicerie parisienne aux salles aseptisées de l’hôpital Bichat, on se balade avec chaque curieux personnage dans les recoins de Paris. L’intrigue n’est pas très compliquée à comprendre. Paris est envahie par des zombies mangeurs d’hommes, et il ne reste plus aux quelques survivants qu’à trouver un endroit sûr, ou un remède radical. Peut-être qu’un professeur fou réussira à combattre cette épidémie fulgurante ? 

Cette pièce aurait pu être une pâle copie de série télévisée mal réalisée. Heureusement, les auteurs ne tombent pas dans le panneau. Ici, il faut prendre les choses au troisième degré. Le ton est décalé, les comédiens incarnent des rôles tragi-comiques. Et ça marche : on rit beaucoup face à ces personnages totalement caricaturés, de la vulgaire médecin complètement délurée au jeune acteur persuadé d’avoir tout compris sur les attaques de zombies. Costumes et maquillages sont extrêmement bien réalisés, en plus de jeux de lumières qui donnent à cette pièce de vraies allures de film d’horreur. Ingénieuse mise en scène faite d’un subtil mélange entre vidéos et décors amovibles.

Alimentation Générale n’est peut-être pas la pièce du siècle, mais le mélange de ses ingrédients (une mise en scène intelligente et de bons comédiens) fonctionne plutôt bien.

Teaser de la pièce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *