Récompensé en 2019 par le Molière du comédien dans un spectacle de théâtre public, François Morel s’empare des textes de Raymond Devos et les réinvente avec toute sa fantaisie dans son spectacle « J’ai des doutes ».

Pas de doute possible : la performance de François Morel est remarquable. Dans « J’ai des doutes« , le comédien fait preuve de justesse et de légèreté. Il cite et récite Devos tout en finesse, et ce n’était pas tâche facile. Avec son pianiste et acolyte (Antoine Sahler/Romain Lemire), il transporte le public dans le monde des mots de Raymond Devos. De simples récitations en chansons absurdes, tout en passant par des jeux de marionnettes, le temps est suspendu. Suspendu aux mots. « Raymond Devos ne ressemblait à personne. Et plus personne ne lui ressemblera » précise le comédien. François Morel non plus, ne ressemble à personne. Il jongle avec les mots avec dextérité, comme son maître. A travers ses textes choisis, il interroge l’absurde, la poésie et la chanson. François Morel avait vu plusieurs fois Devos sur scène, son spectacle rend hommage à celui pour qui il vouait une grande admiration. C’est un spectacle « avec des numéros, ce ne sera pas une pièce de théâtre mais un récital avec comédien et pianiste » ajoute-t-il. Et c’est réussi, le temps passe vite devant ce show millimétré. Le public se prend au jeu, et finit par chanter du Devos dans une ambiance karaoké à la Bellevilloise.

La mise en scène joue sur le clair-obscur, transporte dans un monde poétique. Ce qui plaisait à Morel chez Devos, c’est sa capacité à nous transporter dans un monde de création et d’imaginaire, avec juste des mots. Un spectacle à voir à la Scala.

J’ai des doutes
La Scala Paris
Sur les textes de Raymond Devos
Spectacle de et avec François Morel
Avec Antoine Sahler en alternance avec Romain Lemire

Je réserve !