Un Misanthrope en demi-teinte au Ciné 13

Petite déception au Ciné XIII. Pourtant, cette version du Misanthrope signée André Oumansky avait tout pour plaire. Une bande-annonce vidéo alléchante, un des textes les plus mythiques de Molière, une volonté de modernité et une touche de jeunesse. Mais la mayonnaise ne prend (presque) pas. Si le texte de Molière reste un incontournable dont on ne peut se lasser, la mise en scène elle, laisse le spectateur sur sa faim. Deux fauteuils, quatre néons, et la projection douteuse d’une image de Molière côté cour.

Pour sortir des sentiers battus, les costumes ne sont pas d’époque : ici, Alceste ressemble à un VRP avec son costard-cravate (pourquoi pas). Il en est de même pour les deux petits marquis, Philinte et Clitandre, ce qui finalement colle plutôt bien. En revanche, pourquoi affubler Célimène (la coquette) d’une robe assez cheap digne d’une journée à la plage ? Le jeu des comédiens est assez inégal, si certains s’en sortent extrêmement bien en Alceste, Philinte, Clitandre ou Oronte, d’autres peinent un peu avec l’alexandrin. L’intention était bonne, le casting presque parfait, mais cette version modernisée du Misanthrope a tout de même un goût d’inachevé. Dommage…

Lieu : Ciné 13
Mise en scène : André Oumansky

Avec : Justine Thibaudat, Lola Felouzis, Cornelie Havas, Nicolas Natkin, Florian Pâque, Maxime Gleizes, Marc Derville, Anto Mela, Francois Berard, Victor O’byrne

Teaser de la pièce 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *